Write For Us

Concert test d’Indochine : « Je me sens de nouveau vivant »

Loading...
Google Rank
11 Views
Published
Une scène, des groupes de musique, 5000 personnes debout qui chantent et qui dansent… Cette image, banale, d’une foule devant un concert, on ne l’avait plus vue depuis plus d’un an et l’arrivée de l’épidémie de Covid-19. Samedi en fin d’après-midi, l’Accor Arena (Paris XIIe) a renoué avec le fil de son histoire… ou presque. Organisé par l’APHP et le PRODISS, ce concert d’Etienne de Crécy et d’Indochine servait en fait de test clinique à grande échelle. Le but ? mener une étude afin de « proposer des protocoles sanitaires pour la réouverture des concerts », nous expliquait dans la semaine la professeure Constance Delaugerre, virologue à l'hôpital Saint-Louis. Pour cela, plusieurs milliers de volontaires âgés de 18 à 45 ans, sans comorbidité, s’étaient portés candidats pour faire partie de l’expérience. Testés en amont, 7500 personnes - négatives au Covid-19- sont finalement rentrées dans le protocole. Parmi elles, 5000 ont été tirées au sort pour venir assister au concert, masqués mais sans distanciation sociale, et les 2500 autres ont continué à mener une vie « normale ». L’idée est de comparer ensuite les deux groupes pour déterminer s’il y a plus de risques à attraper le Covid pendant une soirée concert ou pas.
Category
Europe
Sign in or sign up to post comments.
Be the first to comment